jeudi, juin 13, 2024

Recettes Budgétaires au Sénégal – 1834 milliards FCfa mobilisés au premier semestre 2023

0 commentaire

Dans son rapport du premier semestre, la Direction de la Prévision des Études Économiques (DPEE) dévoile des résultats prometteurs concernant l’évolution des recettes budgétaires au Sénégal sur la période.

Ce document révèle que les ressources mobilisées ont atteint la somme de 1834,8 milliards de francs CFA à fin juin 2023, enregistrant une augmentation significative de 11,6 % en glissement annuel. Parallèlement, les dépenses publiques ont été estimées à 2449,2 milliards de francs CFA, traduisant une hausse de 1,4 %.

Le solde budgétaire, incluant les dons, a ainsi affiché un déficit estimé à 614,5 milliards de francs CFA à fin juin 2023, comparativement à 771,4 milliards de francs CFA un an auparavant. Ces ressources se composent principalement de recettes budgétaires évaluées à 1755,1 milliards de francs CFA et de dons estimés à 79,7 milliards de francs CFA. En glissement annuel, les ressources ont connu une augmentation de 190,3 milliards de francs CFA, bénéficiant notamment de l’amélioration notable du recouvrement des recettes fiscales et non fiscales. En ce qui concerne les recettes fiscales, elles ont été évaluées à 1652,4 milliards de francs CFA.

Selon le rapport de la DPEE, consulté par « Le Soleil », cette performance des recettes trouve son origine dans la solide performance des impôts directs, des impôts indirects, des droits de douane et, dans une moindre mesure, des droits d’enregistrement. Ces catégories ont respectivement enregistré des augmentations de 126,9 milliards de francs CFA, 68,8 milliards de francs CFA, 41,3 milliards de francs CFA et 5,5 milliards de francs CFA, atteignant ainsi les montants de 681,0 milliards de francs CFA, 898,2 milliards de francs CFA, 493,8 milliards de francs CFA et 36,4 milliards de francs CFA à fin juin 2023.

S’agissant des impôts directs, la performance remarquable s’explique principalement par la croissance de 36,7 % de l’impôt sur les sociétés, avec un montant total de 303,2 milliards de francs CFA à fin juin 2023, contre 221,8 milliards de francs CFA l’année précédente. Les recouvrements de l’impôt sur les sociétés ont en effet enregistré une augmentation significative de 81,4 milliards de francs CFA à fin juin 2023.