samedi, juillet 20, 2024

Togo – Ouverture à Lomé d’un cours régional de politique commercial de l’OMC

0 commentaire

Du 20 octobre au 8 décembre se tient le premier cours régional de politique commerciale de l’OMC organisé en collaboration avec l’Université de Lomé, Togo. La formation réunit 24 fonctionnaires gouvernementaux de 15 pays membres et observateurs d’Afrique francophone.

Ce cours régional vise à approfondir la compréhension des accords de l’OMC, en mettant l’accent sur le contexte de la politique commerciale en Afrique et les liens qu’elle entretient avec les règles de l’OMC. Les participants examinent et réfléchissent au fonctionnement du système commercial multilatéral avec le soutien d’experts de l’OMC et d’organisations régionales, et d’une équipe académique de l’Université de Lomé.

S’adressant aux participants dans un message vidéo diffusé lors de la cérémonie de lancement, le Directeur général adjoint de l’OMC, Xiangchen Zhang, a affirmé que le programme de formation donnait également l’occasion aux participants de réfléchir au renforcement et à la modernisation du système commercial multilatéral. Parmi les thématiques proposées, le DGA Zhang a cité “La réforme de l’OMC” qui “comporte plusieurs aspects qui seront abordés au cours des huit semaines de ce programme de formation.”

En outre, dans la perspective de la 13e Conférence ministérielle de l’OMC, le DGA Zhang a indiqué que les membres discutaient de la manière d’améliorer le fonctionnement de l’Organisation. “Il ne fait aucun doute que le système doit devenir plus rapide et plus agile, tout en ne perdant pas son objectif fondamental qui est de faire du commerce international un instrument d’amélioration du niveau de vie et de promotion du développement durable,” a-t-il déclaré.

Madame Kayi Mivedor-Sambiani, Ministre du commerce, de l’artisanat et de la consommation locale du Togo, a déclaré : “La participation de l’Afrique au commerce international reste très faible avec environ 2% des échanges mondiaux. Pour renverser cette situation, l’Afrique se doit de renforcer son intégration, ses capacités productives et transformatrices ainsi que ses compétences. C’est en cela que les programmes d’assistance technique et de renforcement des capacités de l’OMC sur le système commercial multilatéral s’avèrent importants pour le continent.”

Elle a également exhorté les participants à tirer le meilleur parti de la formation afin de contribuer de manière significative, une fois de retour dans leurs pays respectifs, à la participation du continent au commerce mondial et à obtenir des résultats concrets lors de la 13e Conférence ministérielle.

Source OMC