mercredi, avril 17, 2024

Le Sénégal Intensifie sa lutte contre la cybercriminalité financière

0 commentaire

Dans une démarche résolue pour contrer les menaces croissantes de la cybercriminalité financière, le Sénégal s’engage à renforcer les synergies entre les opérateurs de transfert d’argent, notamment dans le secteur du mobile money, et les forces de l’ordre.

L’initiative, pilotée par Idrissa Cissé, le Directeur de la Police judiciaire, vise à établir une collaboration plus étroite pour combattre efficacement les flux financiers illicites qui menacent la sécurité économique du pays.

Lors d’un atelier stratégique organisé par Wave digital finance en partenariat avec la Division spéciale de cybercriminalité, des acteurs clés, incluant des enquêteurs spécialisés en cybercriminalité, des analystes de données et des professionnels des forces de l’ordre, se sont réunis pour échanger sur les tendances actuelles de la criminalité liée aux services de mobile money. Cet échange de connaissances vise à optimiser les efforts d’investigation face à ces infractions financières de nouvelle génération.

« Face aux défis posés par des affaires de plus en plus complexes, la collaboration entre tous les acteurs concernés est devenue cruciale, » affirme Cissé. « Partager les bonnes pratiques et travailler de concert nous permettra de détecter, d’identifier et de traquer efficacement les criminels, peu importe où ils se cachent. »

L’événement a également mis l’accent sur l’importance de la protection de la vie privée dans le cadre de cette collaboration. Mamoudou Niane, Secrétaire permanent de la Commission de protection des données personnelles du Sénégal, a rappelé l’impératif de garantir que les échanges d’informations se fassent dans le respect de la confidentialité des utilisateurs de services de mobile money.

Cette initiative souligne l’engagement du Sénégal à utiliser des approches collaboratives impliquant à la fois le secteur public et le secteur privé pour affronter la menace de la cybercriminalité financière. Elle marque un tournant dans la stratégie nationale de sécurité, reconnaissant que la cybercriminalité, en particulier via les services de mobile money, constitue un enjeu majeur pour la stabilité financière du pays.