mercredi, avril 17, 2024

ABU DHABI – Le Sénégal participe à une réunion de soutien des PMA

0 commentaire

Le ministre du Commerce, de la Consommation et des PME, Abdou Karim Fofana, a participé, dimanche, à un évènement parallèle sur le soutien des PMA (pays les moins avancés) pour une meilleure intégration au système commercial multilatéral, a appris APS Hebdo de source officielle. C’était en marge de la 13ème Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), qui s’ouvre lundi 26 février à Abu Dhabi. Axée sur l’avenir du soutien au commerce des PMA, cette rencontre a réuni des ministres, de hauts fonctionnaires, des experts et a permis de mener des réflexions sur le futur du Programme Cadre Intégré Renforcé (CIR), dont la 2ème phase prendra fin en décembre 2024.

M. Fofana a signalé que le Sénégal se réjouissait de la mise en œuvre du programme multilatéral d’Aide pour le commerce exclusivement dédié aux Pays les moins avancés (PMA) qui a permis, entre « de sou- tenir plus de 19 000 micro, petites et moyennes entreprises (MPME) et plus de 150 000 femmes, soit 61% des bénéficiaires. » « Il a également permis de générer plus de 800 milliards de dollars d’exportations au profit des PMA », a-t-il dit
« Il est important de rappeler que depuis 2012, le CIR a accompagné l’Etat du Sénégal dans le cadre du financement de plusieurs projets », a dit le ministre sénégalais, citant, entre autres, le Projet d’Amélioration de la Compétitivité de la Mangue Sénégalaise (PACMS), le projet de soutien à la phase de durabilité du PCIR (appui institutionnel), le projet de mise en œuvre de la Stratégie de développement du commerce électronique au Sénégal (SNDCES).

Avec comme résultats, a-t-il relevé : « une meilleure prise en compte du commerce dans les stratégies nationales de développement telles que le Plan Sénégal émergent (PSE) ; un renforcement des capacités institutionnelles des acteurs publics et privés ; un renforcement des capacités du côté de l’offre avec le développement des chaines de valeur agricole (mangue, anacarde, etc.) et la mise à niveau de laboratoires publics et privés de métrologie ; un développement du commerce électronique au Sénégal… »

Abdou Karim Fofana a remercié le Secrétariat exécutif du CIR, le Gestionnaire du fonds d’affectation spécial et les partenaires techniques et financiers qui ont permis au Sénégal « d’atteindre ces résultats qui sont loin d’être exhaustifs. » Il a dit que le Sénégal a financé « intégralement » la mise en œuvre du Pro- jet d’appui à la compétitivité de l’anacarde sénégalaise (PACAS) sur 3 ans (2022-2024) pour un coût global de 1 milliard 694 millions 183 mille 345 francs CFA. « Ce projet, a-t-il précisé, a généré des résultats positifs en termes d’organisation de la filière ana- carde, de renforcement des capacités des acteurs, de dotations d’équipements agricoles et de transformation aux acteurs, etc. »
Le ministre du Commerce, de la Consommation et des PME a invité les participants à prendre en compte, dans la perspective du futur Programme multilatéral d’Aide pour le commerce, le commerce électronique, le développement des chaines de va-leur nationales et régionales, le renforcement de l’industrialisation locale pour une croissance durable et endogène des PMA, etc.

Avec APS Hebdo