mercredi, avril 17, 2024

La souveraineté numérique, une question de sécurité nationale.( Par Arona BA)

0 commentaire

La souveraineté numérique est vue comme une composante essentielle de la souveraineté nationale, elle se définit comme la capacité à maitriser les standards de la société numérique pour comprendre les enjeux et ne pas subir les choix qui sont faits ailleurs.

Des initiatives ont vu le jour pour faire face aux géants d’internet dont leur influence dépasse les frontières américaines et chinoises. Des stratégies sont à mettre en place pour proposer des alternatives, définir des actions autour des infrastructures, des applications et de leur stockage, de la réglementation et de la mise à niveau des compétences.

Pour un Sénégal souverain, ouvert et connecté, il faut mettre en place un cadre mutualisé pour permettre aux entreprises publiques d’utiliser entièrement les infrastructures qui ont été mises en place ces dernières années notamment les datacenters du secteur public, en plus, il faudra ajouter les initiatives des opérateurs et des privés qui répondent aux normes internationales ainsi qu’au cadre législatif sénégalais. L’ensemble de ces infrastructures doit être sécurisé, normalisé et interopérable pour accueillir tout type de données sensibles plus précisément dans le domaine de la santé, de la sécurité nationale et, de l’intégrité territoriale…

Le respect strict des dispositions réglementaires de la CDP serait une exigence pour toutes les plateformes utilisant les données personnelles des usagers sénégalais plus précisément pour les privés qui déploieront leurs applications dans des plateformes étrangères.

Propositions

·    Mutualisation des infrastructures publiques et veiller à leur interopérabilité pour une bonne transformation des besoins et des services de notre secteur public.

·    Une collaboration étroite avec les opérateurs et privés ayant déjà une expérience avérée dans la gestion des infrastructures d’envergure internationale.

·    Renforcement du capital humain pour la gestion, le management, les évolutions et la sécurité de ces infrastructures afin rendre nos entreprises autonomes.

·    Le renforcement et l’évolution des dispositions réglementaires de la CDP avec la participation de tous les acteurs publics et privés

·    Développer une stratégie « CyberSenegal » sur les enjeux de la cyberdéfense et de la cybercriminalité pour faire face à la multiplication des menaces sur les infrastructures et les données. La stratégie apportera des solutions sur la prévention et la détection des menaces, la formation, la protection des infrastructures et des réponses face aux cyberattaques. Pour une approche globale et inclusive, en plus de ce qui sera élaboré par l’Etat du Sénégal, la stratégie « CyberSenegal » prendra en compte l’ensemble des initiatives africaines en matière de lutte contre la cybercriminalité.

·    Mise en place d’un Label « Sénégal connecté, ouvert et souverain » avec des missions bien détaillées pour une maîtrise des enjeux et des standards de la révolution numérique. Le secteur privé devra booster et accompagner le Sénégal dans sa stratégie pour l’atteinte des objectifs.

Arona BA