En cette période de pandémie, plusieurs projets et initiatives ont été lancés pour aider les élèves à continuer les cours tout en restant chez eux. Au Sénégal, depuis le début de la crise, une belle initiative a été lancée par le professeur Massamba Guèye en collaboration avec la TFM. « Salle des profs » est une émission de  format TV pédagogique original de pure invention sénégalaise qui fait un enseignement à distance en période de crise selon les normes de l’UNESCO.

Depuis son lancement, le projet a connu un grand succès à travers la Télévision. Socialnetlink  s’est entretenu avec Massamba Guèye, un homme  très respecté dans le monde de l’enseignement, de la culture et des médias. Vous retrouvez en bas de l’entretien sa biographie.

 

Pouvez-vous nous parler de l’initiative « Salle des profs »?

« Salle des profs » est une émission de télévision à vocation pédagogique que nous avons imaginée puis mis en place avec Youssou Ndour PCA de la TFM, dès le 15 mars 2020, soit un jour après la fermetures des écoles par le Président de la République. L’idée était de permettre aux élèves de garder l’intérêt pour les apprenants pour les cours et les retenir à la maison pour qu’ils n’errent pas dans les rues à longueur de journée, s’exposant ainsi au virus Covid-19.


Pour nous et la TFM, productrice, il s’agit de faire entrer l’oeil de l’élève dans cet espace Salle des Profs qui lui est souvent interdit en choisissant un moment où des enseignants, du primaire à la terminale, échangent sur des points saillants de leurs disciplines autant pour l’enseignement général que la formation professionnelle. « Salle des profs » est un format TV pédagogique original de pure invention sénégalaise qui fait un enseignement à distance en période de crise selon les normes de l’UNESCO.

2-Comment faites-vous la sélection des professeurs?

Le principe est la participation volontaire et gratuite. Les professeur.es et instituteur.trices sont venus (es) volontairement répondre au cours avec la condition qu’ils soient des enseignant.es formé.es et ayant tenu ou tenant des classes.


Sachant que je suis enseignant de métier, présent dans le système scolaire depuis presque trente ans, j’ai mis en place une équipe pédagogique dont un inspecteur formateur, des enseignants du secondaire et des conseillers pédagogiques, en rapport avec la Direction de la Formation et de la Communication du MEN de même que le Ministère en charge de la Formation professionnelle avec l’appui de Principaux, de collègues, de Directeurs-trices d’écoles primaires, de Proviseur.es etc. pour un choix des enseignants.


Nous commençons par une organisation des matières dans un tableau mensuel puis nous passons à la programmation des enseignants.
Au début, notre cible étaient les classes d’examen pour les trois  premières semaines mais depuis début mai 2020, tous les niveaux sont concernés.

3- Comment les élèves sont évalués en ligne ?

Nous ne sommes pas en E-learning classique avec des groupes mais les enseignants donnent des exercices à la fin des cours et les élèves envoient leurs productions via WhatsApp et Facebook et récupèrent les corrigés sur les pages www.Igfm.sn ou la page Facebook #Sallesdesprofs... . Les parents sont mis à contribution et vérifient si leurs apprenants ont trouvé et peuvent aussi constater ses difficultés à prendre en charge. En fonction de cela, nous recevons un retour qui nous permet de programmer des cours palliatifs spécifiques.

4- Sachant que la pandémie est limitée, est ce que l’initiative va continuer?

L’objectif est de continuer ce programme sous un autre format adapté quand le situation retournera à la normale. Il sera un rendez-vous régulier pour un accompagnement à domicile des élèves. Telle est notre volonté!

5- Votre regard ou analyse sur l’importance des TIC pour l’éducation?

Dans ma thèse, j’ai consacré une partie aux TIC et à l’enseignement du Patrimoine défendant l’idée que les TIC sont des espaces-outils. Il est impérieux pour les gouvernants africains de comprendre que les TIC ne sont pas un luxe pour notre continent mais une merveilleuse opportunité de démocratiser l’accès au savoir.

6- Quels conseils ou solutions préconisez-vous pour booster l’éducation online?

Il faudrait une électrification massive et propre du continent de sorte à assurer une meilleure pénétration de la fibre optique. La formation des enseignants doit intégrer l’enseignement par les médias et les TIC. A mon humble avis, tout élève qui s’inscrit à l’école devrait être outillé pour l’informatique aussi bien en savoir qu’en matériel.

C’est un investissement indispensable dès la maternelle. Nous devrions alors veiller à mettre un contenu spécifique propre à nos besoins au lieu de piocher dans les programmes des autres continents.
Pour booster l’éducation online, il faut armer les écoles et les enseignants en modernisant les infrastructures dans les villages les plus reculés d’Afrique.

 

Qui est Dr. Massamba Guèye?

Chercheur au Laboratoire des Études Africaines de l’Université Cheikh Anta DIOP, Dr Massamba Guèye  est écrivain, conteur, poète et critique littéraire.

Il est le Manager et fondateur de Kër Leyti la Maison de l’Oralité et du Patrimoine

Ancien Directeur Général du Théâtre national Daniel Sorano, Massamba est aussi le Conseiller Technique du Président de la République du Sénégal. Il  a fait une thèse unique à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar en 2009/2010 au Sénégal.

  • Expert artistique pour l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) à la Commission internationale du Théâtre francophone.
  • Référent national pour la Convention 2003 pour le Patrimoine immatériel : UNESCO

 

Il est professeur de français depuis 1992.

 

Il produit, réalise et anime  aussi l’émission radiophonique bilingue « Contes et légendes » Français/Wolof sur RSI tous les mercredis et dimanches de 14h 30 à 15 h. En outre, il a donné un cours de langues (Français et Wolof) et Littératures « Maux des mots » sur la télévision nationale du Sénégal RTS1 et continue sur la TFM avec «  Xam-xamle et « Kër Kocc ».

Il est aussi le présentateur et co-producteur de l’émission Ferme Factory, une télé-réalité sur l’agriculture, sur la RTS. il aussi le créateur de l’émission de télé Cre’art que présentait Yakham Thiam sur la RTS1.

Il est expert consultant de radio France international «  le Talisman brisé » ( série radiophonique bilingue français/wolof), expert consultant de TV5 ( adaptation de contes en lignes).

 

Il joue comme conteur dans plusieurs pays d’Europe, d’Amérique et d’Afrique. Ce jongleur de mots est un tailleur de mots précieux comme ses ancêtres paternels furent des joailliers tailleurs de bijoux fins mais aussi comme son grand père Leyti Guissé historiographe à la cours royale du Djolof .

Ancien  coordinateur national du projet sous régional de collecte de contes et d’élaboration de manuels multilingues  » Multiculturalité et Plurilinguisme ». « LA Bouche de l’Afrique » comme on l’appelle sur scène a  aussi été  Chef de la division Communication du Ministère de l’Education nationale du Sénégal de 2010 à 2013.

Conteur, dramaturge et poète, il s’intéresse de plus près à l’univers de l’oralité et des langues africaines surtout le wolof qu’il a appris à écrire à partir de 1979 à Louga. Depuis 1986, il fait des recherches sur la richesse et la qualité des expressions wolofs selon les différents niveaux de culture du public lors de ses séances de contes dans les festivals et théâtre du monde entier. Il est aussi expert consultant international en culture et pédagogie ( http://focus.tv5monde.com/contes-africains/)

 

 Bibliographie

Massamba Guèye est auteur de plusieurs livres de contes et théâtre dont :

Héritage et autres contes…, Dakar, 2002, Ed Le Nègre International, 57p ;

Modou le riche bavard, Dakar, 2002, Ed Le Nègre International, 25p ;

Tout conte fait … (livre-cd ), Dakar, 2008, Ed Le Nègre International, 57p ;

Sénégalités, paroles africaines (théâtre), Dakar, 2011, Ed Le Nègre International, 57p ;

Le Totem, et Les aventures des surs gourmandes ( livre de lecture du Ministère de l’Éducation Nationale, Ed de là Brousse, 2010 ;

L’or du sage, Alal ji, Ed Athéna édition et diffusions, Dakar 2014 ;

Nérons d’Ebènes, les incendiaires, Dakar, Ed et dif Athéna, 2016 ;

en cours : Sacrées jumelles  album jeunesse pour enfant.

Comments

comments