Le Sénégal ambitionne, à travers sa stratégie « Sénégal numérique 2025 », de redonner un nouveau souffle au dit secteur, en apportant de nouveaux relais et sources de croissance aux acteurs, et de porter la contribution du numérique à 10% du PIB à l’horizon 2025.

Il s’agira, notamment, de tirer parti du fort potentiel du numérique en termes de création d’emplois, avec un objectif de 35 000 emplois directs d’ici à 2025.
Afin d’accompagner cette ambition, le Président de la République a institué, en 2018, à travers la Délégation générale à l’Entreprenariat Rapide (DER), un fonds de 1,5 millions d’euros de soutien aux startups du numérique. C’est ainsi que 45 startups du numérique ont été financées en 2018.

Lire aussi l’article : OUI CARRY : Commander à l’étranger et se faire livrer au Sénégal

Suite à ce succès, le fonds est passé à plus de 20 millions d’euros pour les cinq (5) prochaines années. Pour accompagner cette dynamique autour de l’entreprenariat et de l’innovation en mettant en exergue les initiatives amorcées dans le domaine, afin de positionner Dakar comme un des quatre (4) hubs d’innovation de référence africaine à côté de Lagos, Cape Town et Naïrobi, le Sénégal sera, pour la première fois, présent au salon Vivatech avec un pavillon dédié qui regroupera plus d’une dizaine de startups du numérique.

Les objectifs :
Promouvoir la « destination Sénégal » auprès de la communauté internationale qui innove, particulièrement les grands groupes mondiaux comme Google, Facebook, Microsoft, et les inviter à faire du Sénégal leur hub d’entrée en Afrique 

Inciter la communauté des investisseurs, principalement les fonds d’investissement en capital risque, à investir dans les startups et entreprises sénégalaises évoluant dans la technologie et l’innovation 

Présenter le Sénégal comme pays francophone de référence pour toutes les activités de Business Process Outsourcing et communiquer sur les grands projets de l’Etat du Sénégal relatifs au numérique (le Parc de Technologie Numérique, La Cité du savoir, le Dakar Innovation Hub, Smart Sénégal, etc.) 

Rencontrer de potentiels partenaires susceptibles d’accompagner le Sénégal dans le processus de transformation digitale de son économie à tous les niveaux (enseignement des STEM, robotique, dématérialisation, implémentation des stratégies d’innovation, etc.) 

 Inviter la diaspora à se lancer dans des projets entrepreneuriaux tech au Sénégal.

 

Durant deux (2) jours, des pépites du numérique s’activant dans les secteurs e-agriculture, esanté, Fintech, e-commerce, seront au pavillon Sénégal, stand A04, pour présenter leurs offres et montrer la dynamique enclenchée dans l’économie numérique.

Pour rappel, la Délégation Générale à l’Entreprenariat Rapide des Femmes et des Jeunes est une initiative mise en place par le Président de la République du Sénégal afin de créer un cadre catalysant et dynamisant des initiatives entrepreneuriales au Sénégal et pour appuyer la politique d’absorption du taux de chômage.

Dotée d’un budget global de 45 millions d’euros par an, la DER participe à l’effort national d’inclusion financière et à l’égalité sociale par une répartition équitable des ressources de l’Etat entre tous les citoyens sénégalais.

En effet, la DER a pour mission, le financement des entrepreneurs via la dette, la garantie ou la prise de participation avec des conditions allégées et adaptés à leurs besoins. Son intervention s’articule autour des institutions financières (Banques et institutions de Microfinance) pour la promotion des investissements innovants et l’accompagnement des projets à fort potentiel de valeur ajoutée pour l’économie et à impact immédiat sur le quotidien des populations et des entreprises.

Comments

comments