Le président Macky Sall a souligné mercredi en Conseil des ministres la nécessité de procéder à une évaluation “systématique” du contrat de concession relatif au projet de Télévision numérique terrestre (TNT).

Dans le cadre de la transition de l’analogique au numérique, l’Etat du Sénégal avait signé en 2014 avec la société Excaf Telecom une convention de concession de service public de l’audiovisuel portant autorisation de construction et d’exploitation d’une infrastructure de télévision numérique terrestre (TNT).

En vertu de cette convention, cette société sénégalaise devait entre autres trouver les moyens de mettre en œuvre ce projet par le biais d’un investissement devant être récupéré à partir de la commercialisation des produits relatifs à l’exploitation de la TNT.

Lire aussi l’article : Suspension de la vente des décodeurs TNT : ATPS coupe le signal d’EXCAF

Le chef de l’Etat avait ensuite officiellement lancé le début de mise en œuvre du projet TNT au cours d’une cérémonie organisée le 17 juin 2015 au Palais de la République.

Certains acteurs du secteur de secteur de l’audiovisuel sénégalais ont depuis émis des doutes quant aux capacités du concessionnaire à développer la TNT au Sénégal.

“En ce qui concerne la transition de l’analogique au numérique, le Président de la République a rappelé au Gouvernement la nécessité de procéder à l’évaluation systématique du contrat de concession relatif au projet Télévision numérique Terrestre (TNT)”, lit-on dans le communiqué du Conseil des ministres.

Macky Sall a également invité les ministres en charges des Finances et de la Communication à prendre les dispositions utiles pour accélérer le démarrage des activités de Télédiffusion au Sénégal (TDS SA).

“Il a réaffirmé la place prioritaire du numérique dans la modernisation et l’émergence du Sénégal, invitant les acteurs du secteur, sous l’impulsion fondamentale de l’Etat, à assurer une meilleure synergie autour de la mise en œuvre de la stratégie « Sénégal Numérique 2025 », soutenue par une politique de cyber sécurité résiliente, et garantissant la souveraineté numérique vitale du Sénégal”, rapporte la même source.

Avec APS

Comments

comments