Wari SA n’a pas eu gain de cause dans le bras de fer l’opposant au fisc. La plateforme digitale de services financiers et commerciaux a été tout simplement déboutée.

Libération, qui donne l’information, rappelle qu’elle avait saisi la première chambre civile du Tribunal pour solliciter l’annulation de titre de perception.

Le verdict rendu hier jeudi, 20 août, par le Tribunal a entièrement donné raison à la Direction générale des impôts et domaines.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet