S’il y a une entreprise qui prend bien la tangente, c’est bien CoinAfrique. En effet, l’entreprise qui s’engage dans la 3ème phase de son développement, avec plus de 2.5 millions de visites chaque mois et près de 200,000 annonces reçues dans 14 pays de la zone, se positionne aujourd’hui comme le leader incontestable de petites annonces en Afrique subsaharienne francophone. 

Pour Kamal Diaité, Directeur du  Marketing et de la Communication, après une phase initiale de tests au Bénin en 2016, puis une seconde phase de croissance soutenue de l’usage de la plateforme, et dans le contexte COVID 19, le groupe a décidé d’accélérer la mise en marché de ses offres payantes.

Lire aussi l’article : Coin Afrique renforce sa position de N°1 des petites annonces sur mobile en Afrique francophone

 Selon le communiqué reçu à Socialnetlink, c’est en Janvier 2020 que le groupe a lancé ses offres de visibilité, permettant à ses 15,000 vendeurs actifs mensuels de mettre encore plus en avant les biens et services qu’ils vendent sur la plateforme.

 « Avec la COVID 19, nous avons reçu un nombre croissant d’annonces dès mi-mars de vendeurs qui cherchaient à limiter l’impact de la pandémie sur leurs ventes en magasin. Cet été, et devant cette croissance importante d’annonces, nous avons dû limiter le nombre d’annonces gratuites sur la plateforme et ainsi permettre à chacun d’avoir sa chance de se développer », précise Martial Konvi Head of Product de la plateforme. 

Selon lui, les résultats ne se sont pas faits attendre, le nombre de contacts moyen par annonce a triplé en quelques semaines. 

« La situation est similaire au Bénin voisin, mais aussi au Sénégal et en Côte d’Ivoire où CoinAfrique est présent”. Nous avons fait le choix de laisser un nombre important d’annonces gratuites à nos vendeurs pour ne pas les pénaliser à un moment où la situation économique se tend un peu partout. Nous allons lancer le mois prochain une offre pour les Pros, nos vendeurs les plus actifs dans la plateforme, et leur donner plus de visibilité et donc de débouchés. Nous voulons également mettre en avant ceux avec qui nous travaillons depuis des années, ce sera un gage de plus du sérieux de notre service qui illustrera parfaitement notre nouveau positionnement », a-t-il ajouté.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet