Pour développer un port performant et fluide, mettre en place une offre innovante pour les conteneurs et les services, se doter d’une organisation et de ressources humaines performantes, agiles et innovantes et développer des partenariats stratégiques pour un hub régional, demande des moyens colossaux.

Les autorités portuaires sénégalaises l’ont compris.  En effet, le Port de Dakar vient de lancer hier un emprunt obligataire dénommé «PAD 6,60% 2020-2027».

La forte présence des autorités au lancement en dit beaucoup sur l’importance de cet événement. Du représentant du ministre de la Pêche et de l’Économie maritime, du représentant du ministre des Finances et du Budget, Cheikh Tidiane Diop, par ailleurs, Directeur général du Trésor, du Directeur général du Port autonome de Dakar, Ababacar Sédikh Bèye, du Président directeur général (Pdg) de Invictus Capital et Finance, El Hadj Mbacké Fall, du Président du conseil d’administration du port de Dakar, Moussa Sy, du directeur de l’Antenne nationale de bourse (Anb) du Sénégal, Oumar Dème, du Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop, entre autres, ils ont tenu à rehausser la cérémonie de par leur présence.

« Cet emprunt obligataire par Appel public à l’épargne (Ape) de 60 milliards de francs Cfa sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) va financer la construction des infrastructures terrestres du port de Ndayane.

Pour la structuration et le placement de l’opération de cet emprunt, le port de Dakar a mandaté la SGI Invictus Capital & Finance en tant qu’arrangeur et chef de file du syndicat de placement.

El Mbacké Fall, PDG de Invictus Capital et Finance en compagnie de Moussa Sy et du DG du port


La valeur nominale de cet emprunt est de 10 000 francs Cfa. Le nombre de titres émis est de 6 millions d’obligations et le taux d’intérêt est fixé à 6,60% par an
 » soutient de DG du Port

Selon El Mbacké Fall, PDG de Invictus Capital et Finance « la durée de l’emprunt est de 7 ans dont 2 ans de différé en capital. Et les titres seront sous forme dématérialisée, inscrits en compte auprès du Dépositaire central/Banque de réglementation (DC/BR). Ils sont conservés dans les livres des SGI de l’Uemoa, ou des banques teneurs de comptes/conservateurs agréées. Les intérêts, quant à eux, seront payables semestriellement à partir de la date de jouissance des titres ».Par ailleurs, souligne le document, les revenus liés aux obligations du Port de Dakar sont exonérés d’impôts sur le revenu (IRVM) pour les souscripteurs résidants au Sénégal.

El Mbacké Fall, PDG de Invictus Capital et Finance en compagnie de Moussa Sy et du DG du port

Les investisseurs non-résidents au Sénégal, quant à eux, seront soumis à la législation fiscale sur les revenus des valeurs mobilières en vigueur dans leur pays de résidence au moment du paiement des intérêts.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet