L’Association des Utilisateurs des TIC du Sénégal (ASUTIC) en collaboration avec la Coalition pour la Déclaration Africaine sur les Droits et Libertés d’Internet  organise ce mardi 27 octobre 2020, un wébinaire sur la vie privée et la protection des données en Afrique.

Selon un communiqué parvenu à Social Net link, l’objectif global est d’explorer les standards normatifs disponibles sur le continent et de proposer des améliorations adaptées au contexte africain.

En effet, de plus en plus, la protection de la vie privée et des données personnelles devient un enjeu stratégique dans le monde, et l’Afrique semble encore ne pas saisir son importance à l’ère de l’intelligence artificielle, du big data et des objets connectés.

Lire aussi l’article : Données personnelles et IA: Isoc Senegal dégage des pistes sur l’avenir d’Internet

C’est la raison pour laquelle, l’ASSUTIC en partenariat avec #AfricaNetRights, veut prendre les devants pour instaurer une vague de législation tout en anticipant sur le retard accusé par le continent.

« À la lumière de la situation actuelle concernant un cadre harmonisé de protection de la vie privée et des données personnelles en Afrique, des préoccupations sur l’avenir numérique du continent sont soulevées et doivent être prises en charge » explique la note qui souligne que « cette conférence qui est le début d’une série d’activités, d’un projet de renforcement de la protection de la vie privée et des données personnelles, vise les objectifs suivants­:

  • Améliorer la protection des données et la protection de la vie privée en Afrique grâce à des analyses factuelles de problèmes spécifiques de confidentialité des données à travers le continent et de leur impact sur la réalisation des droits de l’homme;
  • Développer une compréhension du cadre juridique et réglementaire sur la vie privée et la protection des données dans le contexte africain;
  • Créer une plateforme de débat et de discussion sur la protection des données et la vie privée en Afrique.
  • Développer un réseau de spécialistes de la protection de la vie privée et des données en Afrique
  • Permettre aux organisations de la société civile et à d’autres acteurs africains des droits de l’homme, de plaider pour une législation et des politiques de protection des données fondées sur les droits humains.

Pour ceux qui veulent s’inscrire, cliquez sur ce lien

­

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet