La première transaction commerciale intra-africaine d’une valeur de 270 millions $ vient d’être réalisée avec succès entre le Maroc et l’Ethiopie selon l’Office chérifien des phosphates (OCP), l’un des principaux fournisseurs mondiaux d’engrais phosphatés.

Première du genre en Afrique, la transaction qui concernait l’exportation d’engrais du Maroc vers l’Ethiopie s’est effectuée grâce à la collaboration entre Dltledgers, entreprise spécialisée dans la numérisation des échanges commerciaux et la Banque de commerce et de développement de l’Afrique de l’Est et Australe (TDB).  

« Dltledgers a mis à disposition sa technologie permettant de réaliser de façon numérique la transaction et de conclure le processus d’import-export en moins de 2 heures contre des transactions « papier » qui sont plutôt finalisées en 3 semaines voire plus en raison des processus chronophages de transfert de documents physiques via le système bancaire traditionnel » selon un communiqué lu par SocialNetlink

Pour sa part, la TDB s’est chargée d’apporter les fonds nécessaires pour permettre à l’Ethiopie d’importer les engrais dont elle a besoin pour augmenter sa production agricole face à la demande croissante de sa population, seconde plus importante du continent africain.

LIRE AUSSI  Le Sénégal fer de lance du développement de la monnaie numérique eCFA

Dans les prochains mois, l’OCP indique vouloir porter le total de ses transactions commerciales avec l’Ethiopie à 400 millions $.

« Cette initiative s’inscrit dans la stratégie de digitalisation du Groupe visant à contribuer notamment à la réduction du déficit de financement du commerce en Afrique et à stimuler le commerce intra-africain, en particulier dans le secteur des engrais, grâce à l’inclusion digitale », indique le groupe marocain .

En Ethiopie, l’OCP travaille avec l’entreprise publique Chemical Industries Corporation (CIC) pour la construction d’un complexe de production d’engrais à Dire Dawa dotée d’une capacité de production de 2,5 millions de tonnes par an. Le pays des Négus importe actuellement la moitié de ses engrais depuis le Maroc et l’agriculture joue un rôle essentiel dans l’economie du pays. Elle représente 31 % du PIB du pays et 66 % de son marché du travail.

Le Groupe OCP devient ainsi la première entreprise africaine à exécuter une transaction commerciale intra-africaine utilisant la technologie blockchain dans le secteur agricole africain

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet