La Côte d’Ivoire a pu lever ce 11 mai 2021 une enveloppe de 66 milliards FCFA sur le marché régional de la dette publique à l’effet de financer certaines de ses dépenses courantes, selon les données officielles de l’Agence UMOA-Titres.

Ce financement a été mobilisé par l’Etat ivoirien via une triple émission de titres publics, à savoir, des bons du trésor (BAT) d’une maturité de 182 jours, ainsi que de deux obligations assimilables du trésor (OAT) de maturités respectives de 3 ans et 7 ans.

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’opération a rencontré un franc succès, car sur le montant global de 60 milliards FCFA mis en adjudication, le carnet de commandes affichait une valeur de plus de 131 milliards FCFA, soit une sursouscription de 218,34%.

Dans le détail, l’émission de BAT a permis de mobiliser 11,65 milliards FCFA pour un rendement moyen pondéré de 2,59% contre 34,4 milliards FCFA et 19,96 milliards FCFA respectivement pour les OAT de 3 ans et 7 ans.

Notons que des rendements moyens pondérés de 5,59% et 5,93% seront adossés à la détention de ces obligations.

Soulignons que les investisseurs ayant participé à l’opération sont venus majoritairement de la Côte d’Ivoire (41,04 milliards FCFA), du Togo (16,64 milliards FCFA) et du Sénégal (5,96 milliards FCFA).

Dr Ange Ponou de Sikafinance

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet