Le Sénégal est toujours engagé dans les négociations qui durent depuis plus de 20 ans, et qui visent à éliminer les subventions qui contribuent à la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN) et à interdire certaines formes de subventions qui contribuent à la surcapacité et à la surpêche, avec un traitement spécial et différencié approprié et effectif en faveur des pays en développement et des PMA.

Le secteur de la pêche joue un rôle économique et social important pour le Sénégal et les subventions allouée à la pêche industrielle et à grande échelle par les pays développés et les grandes nations de pêche dans le monde menacent la durabilité des ressources halieutiques dont dépendent les pêcheurs artisanaux au Sénégal pour leur sécurité alimentaire et leurs revenus.

C’est pourquoi, le Comité des négociations commerciales de l’Organisation mondiale du Commerce consacrée aux négociations sur les subventions à la pêche s’est réuni ce jeudi 15 juillet pour démontrer son engagement en faveur de la réalisation de la cible 14.6 des objectifs de développement durable a appris Socialnetlink.

Madame Assome Aminata DIATTA, Ministre du Commerce et des PME, prenant la parole au nom du Sénégal a réaffirmé l’engagement du Sénégal à conclure ces négociations d’ici à la 12ème conférence ministérielle de l’OMC prévue en décembre 2021 à Genève. 

Le Sénégal a ainsi insisté sur la préservation de la pêche artisanale des disciplines envisagées à l’OMC tenant en compte la nécessité pour notre pays de soutenir ce secteur vulnérable de la pêche au Sénégal de manière durable, conformément aux directives du Chef de l’Etat, Monsieur Macky SALL. 

Le Sénégal a aussi rappelé sa souveraineté et ses prérogatives en matière de gestion et de conservation de ses ressources halieutiques conformément au droit international de la mer et au code de la pêche maritime. A cet égard les disciplines de l’OMC devraient prendre en compte les capacités différentes des membres dans la gestion et la conservation des pêcheries.

Le Sénégal restera engagé constructivement à la conclusion des négociations sur les subventions à la pêche à l’OMC, en sauvegardant ses intérêts fondamentaux.  

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet