Ethiopian Airlines, l’une des plus grandes compagnies du continent porte un symbole dont beaucoup ignorent le sens et l’histoire. Il s’agit du tam-tam portant l’onde sonore qui trône sur la « queue » des appareils de la compagnie.

En 2005, le Dr Oumar Dioum se souvient avoir expliqué à des ingénieurs  éthiopiens  que cela montre que c’est leur ancêtre Ménélik II qui a inventé  le système de transmission télégraphique qu’utilise Orange via le GSM. Technologie grâce à laquelle, le Negus avait anéanti les troupes italiennes en 1896. Déjà relaté dans son dernier ouvrage «Les Lumières noires de l’humanité. Inventeurs, héros, artistes et sportifs», le Dr Dioum en parle de nouveau dans cet entretien avec AfricaGlobe tv. 

 Ingénieur en télécom et chercheur en histoire des Noirs, le Dr Oumar Dioum rappelait à ses interlocuteurs éthiopiens que ce symbole (tam-tam avec l’onde sonore) montre que c’est leur ancêtre, le Négus Ménélik II qui a inventé ce système de transmission télégraphique appelé GSM, qu’utilise aujourd’hui l’opérateur de téléphonie mobile français Orange. Le 1er mars 1896, à la bataille d’Adoua, le Négus avait littéralement écrabouillé les troupes italiennes jusqu’aux dents. 

LIRE AUSSI  Première sortie officielle: Yancoba Diattara se connecte à l'ADIE

Cette victoire éclatante sur des envahisseurs en surnombre et armées jusqu’aux dents, l’Éthiopie la doit en grande partie à un système de transmission télégraphique ancestral mis en œuvre par Ménélik II. En effet, grâce à cette technologie l’empereur a piégé l’envahisseur avant de l’anéantir. Au cœur de ce système télégraphique, se trouve le simple tam-tam que l’on trouve dans toutes les sociétés africaines. C’est en mémoire de ce système de transmission télégraphique que la compagnie aérienne, éthiopian Airlines porte ce tam-tam comme logo et qui trône fièrement sur ces appareils qui sillonnent la planète. 

Aujourd’hui beaucoup de gens utilisent cette technologie, GSM ( Global système of mobile communication), via les produits de la compagnie Orange sans avoir que cette technologie est une vieille invention faite par un Africain. Et c’est pourtant le cas. La preuve, même quand le président ivoirien Félix Houphouët Boigny est mort, c’est aussi par le même système de communication que les akans son groupe ethnique, dans les villages les plus reculés, ont été mis au courant de la disparition d’un grand chef. 

In fine, depuis le début de l’humanité, les Noirs ont pris une part active de par leurs innombrables inventions dans tous les domaines de la science et de la technologie. Mais avec les migrations, le temps passant, certaines bases scientifiques ont été oubliées. Les Occidentaux sautent sur l’occasion et s’en approprient les ces technologies, les unes après les autres et beaucoup africains qui ne savent pas pensent que ce sont des technologies venues d’ailleurs.

LIRE AUSSI  Données personnelles et IA: Isoc Senegal dégage des pistes sur l'avenir d'Internet

Source: AfricaGlobe Tv  

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet