Le projet de loi n°30/2021 autorisant la création de la SENUM SA a été adopté ce jeudi 09 décembre à l’Assemblée nationale. La nouvelle société va remplacer l’Agence de l’informatique de l’Etat ( ADIE).

L’Assemblée nationale, en session ordinaire unique 2021-2022, a voté et adopté le projet de loi n°30/2021 autorisant la création de la SENUM SA.
Dans l’optique de rentabiliser les infrastructures numériques et le besoin d’assurer leur maintenance, l’État du Sénégal a décidé, en remplacement de l’Agence de l’informatique de l’État (ADIE), de créer la société de patrimoine Sénégal Numérique SA ou SENUM SA en abrégé.

Selon les textes du projet, la SENUM aura pour mission de digitaliser l’administration sénégalaise dont tous les actifs de l’État, y compris la fibre optique seront reversés à ladite société.

La création de cette société nationale induit des innovations majeures notamment la commercialisation des surcapacités et des ressources disponibles sur les infrastructures une fois les besoins de l’Administration couverts, l’exploitation et la maintenance des infrastructures et équipements numériques publics, etc.

Cependant, la mise en oeuvre de la SENUM est diversement appréciée par quelques acteurs qui craignent une concurrence déloyale avec le secteur privé surtout sur la question de la commercialisation de la surcapacité de la fibre optique déjà attribuée à la société indienne  Tata Communications Transformation Services (TCTS) .