mercredi, juillet 6, 2022

Filières scientifiques et techniques, le Sénégal ne progresse pas

0 commentaire

La publication chaque année par l’Office du Baccalauréat des chiffres des candidatures aux différentes séries du baccalauréat, premier diplôme de l’enseignement supérieur, préparé par les élèves de classe terminale des établissements d’enseignement secondaire et des candidats libres, permet d’avoir un panorama de l’état de la répartition des candidats entre les filières littéraires, professionnelles et les filières scientifiques et techniques.

Cette année n’échappe pas au constat des années et des décennies précédentes. Le pourcentage des candidats dans les filières scientifiques et techniques est de l’ordre de 16.1% contre 16.5% l’année dernière.
Il y a donc une poursuite de cette baisse tendancielle de la part des candidats des filières scientifiques et techniques que l’on observe sans aucun changement notable depuis des années.
Pire pour cette année on note la baisse du nombre de candidats dans les filières scientifiques et techniques par rapport à l’année dernière.

Cette baisse concerne le nombre de candidats pour pour chacune des séries S2 (et S2A) et S1 (et S1A).
Le cumul du nombre de candidats des séries T1 et T2 baisse aussi cependant l’arrivée du baccalauréat STIDD permet d’avoir un cumul total en progression.
Le nombre total de candidats des séries S1, S1A et S3 reste toujours très faible, 574 cette année pour 150 925 candidats au baccalauréat.

Il faut une nécessaire prise de conscience des pouvoirs publics, de la communauté éducative, des familles, du secteur économique et social et une volonté politique affirmée et dans la durée pour que cette situation désastreuse change.

Même si un tel changement ne peut se faire que dans la durée cependant nous attendons toujours les frissons qui permettent de penser que la grande vague lointaine, au large, va arriver.