mercredi, décembre 7, 2022

Visite à Expresso : Moussa Bocar Thiam plaide pour une meilleure couverture du réseau

0 commentaire

Le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Moussa Bocar Thiam a été accueilli dans les locaux d’Expresso Sénégal ce lundi 21 novembre 2022. Cette visite fait suite à une série de rencontres de la tutelle avec les opérateurs de Télécommunications présents dans le pays. 

L’opérateur de téléphonie Expresso à travers son top management a reçu une forte délégation du département ministériel chargé du secteur des télécommunications. Les échanges ont été axés sur la couverture du réseau à travers le pays : « Nous avons discuté de plusieurs sujets notamment la question de la couverture réseau. Nous savons tous que Expresso est la première société au Sénégal à avoir expérimenté la 3G en 2009. 10 ans après, le chemin a été long et des efforts ont été entrepris par cette société africaine » a souligné le ministre de l’Economie.

Moussa Bocar Thiam a insisté sur la mise en place d’un partenariat efficace et gagnant gagnant  pour les Etats africains. « Il est important que l’état du Sénégal accentue la coopération et la collaboration sud-sud pour que demain nous puissions avoir de grands champions africains dans les secteurs de Télécommunications et du numérique », fait savoir Moussa Bocar Thiam.

Expresso Sénégal est le 3ème opérateur Télécom au Sénégal, filiale du groupe Expresso Telecom (qui a son siège à Dubaï. Toutefois, il s’agit d’une société soudanaise basée dans quelques pays du continent.

Crise à Expresso : Travailleurs et Direction trouvent un terrain d’entente

La crise au sein de l’opérateur mobile Expresso a connu son épilogue. En effet, un accord entre le top management et les agents a été signé. L’annonce a été faite par le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Moussa Bocar Thiam.

Selon la tutelle, ledit accord a été signé le 16 novembre 2022 dernier lors de sa visite au sein de la société soudanaise. Le ministre s’est réjoui des efforts qui ont été consentis pour faire revenir le calme. Il a, par ailleurs, rappelé que ces travailleurs sont dans leurs droits de grève.

Après plusieurs jours de discussions, la hâche de guerre a été enterrée entre la Direction générale d’Expresso et les 50 travailleurs licenciés

Pour rappel, au lendemain du renouvellement de sa licence après 14 ans d’exploitation au Sénégal, le groupe Sudatel/Group d’origine soudanaise faisait face à une tension interne entre les travailleurs de la boîte et la Direction générale. Les agents reprochaient au top management d’opérer des licenciements abusifs au moment où la boite a relevé son chiffre d’affaires de 16% par rapport au dernier semestre.