mardi, février 7, 2023

2022, l’année de la finance digitale et des VTC au Sénégal

0 commentaire

L’année 2022 a été marquée par deux événements majeurs au Sénégal. Il s’agit l’avènement de la percée de Wave dans le domaine de la Fintech et celui de la montée en puissance des VTC ( Véhicule de Transport avec Chauffeur )

La principale information qui a marqué l’année 2022 dans le domaine du Numérique ( mobile money)  au Sénégal reste sans discussion, la percée incontestée de Wave qui a bouleversé le monde de la finance digitale. La startup américaine a pu redistribuer les cartes du marché de la fintech occupé depuis des années par Orange. En imposant son fameux 1% dans les transactions, Wave a facilité la vie à des millions de sénégalais grâce à l’innovation et la simplicité notées dans l’utilisation de son application.

Après avoir réussi sa percée, la vague bleue a voulu terminer l’année 2022 en beauté avec l’obtention de la Licence d’Établissement de Monnaie Électronique ( EME) . Wave Mobile Money devient Wave Digital Finance et peut désormais émettre de la monnaie électronique sans l’apport de ses anciens collaborateurs bancaires. Un nouveau tournant du monde de la fintech démarre pour la startup.

Cette mouvance digitale a été renforcée par la levée de fonds des startups sénégalaises dans ce même domaine. En effet, selon les derniers chiffres du rapport de «The Big deal», les startups sénégalaises ont levé pas moins de 222 millions de dollars en 2021, un chiffre largement dépassé en 2022 grâce aux actions menées pour la promotion des startups et de l’innovation.

En atteste les gros financements des organes de soutien de d’accompagnement des PME et startups de l’Etat à l’instar de la DER/FJ, ADEMPE, Fonsis, Fongip, 3 FPT.. ), le lancement de Lions Tech investissement avec la DEF/FJ. Un label innovant pour offrir un cadre d’échanges, de mise en réseautage et d’exposition au niveau International avec la possibilité d’un accès aux opportunités pour les acteurs du secteur. L’objectif étant de soutenir et former les jeunes dans le secteur du numérique ce qui pourrait permettre d’avoir des champions dans le secteur du numérique.

Les VTC, incontournables dans l’écosystème sénégalais

Parler des événements phares de 2022 sans évoquer les VTC serait comme partir en guerre en oubliant son arme. Ils sont présents partout à Dakar. Dans la rue, dans nos bureaux, nos maisons, et même dans notre intimité. Ils n’ont rien lâché cette année pour être vus et lus grâce à la magie du web mais surtout, grâce à une stratégie de communication très sévère pouvant pousser le consommateur à commander un taxi ou une voiture  pour se déplacer.
Le premier arrivant à débarquer au Sénégal est Yango de la multinationale russe Yandex Go. Aujourd’hui, la filiale est poursuivie par le spécialiste français du covoiturage Heetch. Le dernier né s’appelle Yassir. Les trois nouveaux acteurs des VTC veulent conquérir un marché sénégalais pas encore assez mûr et qui est en pleine mutation.

Peut-être qu’avec l’arrivée de la 5G annoncée en 2023, le marché sera encore plus propice vu le nombre important d’utilisateurs du mobile au Sénégal. En effet, l’ARTP a lancé une consultation publique pour l’attribution des fréquences de la 5G. L’opérateur historique Orange pour sa part a déjà démarré les tests avec l’ouverture du premier Orange 5G Lab d’Afrique, avec le soutien de Huawei,  un nouveau laboratoire pour tester et développer des produits et services sur le réseau 5G et donner vie aux usages de la 5G.

Au niveau de l’Etat, l’année 2022 a été aussi marquée par le changement de ministre et de dénomination au ministère chargé du secteur des télécommunications qui intègre désormais la communication. Le Sénégal a également connu la consécration au Conseil de l’UIT. Notre pays est le seul pays francophone de l’Afrique de l’Ouest élu pour siéger au conseil de l’UIT pour les quatre années à venir.

On note aussi une grande avancée dans la digitalisation de l’administration avec le changement de nom de l’ADIE devenue SENUM SA dont la mission est de gérer les infrastructures numériques, services de l’administration ainsi que la mise en œuvre de la politique d’informatisation de l’Etat.

Le Parc de Technologies numérique de Diamniadio,( PTN)   l’un des plus importants projets de l’Etat a connu de grandes avancées en 2022. La Banque Africaine de Développement a récemment accordé un financement additionnel de 5,01 millions d’euros pour accélérer les travaux de l’infrastructure reconnue comme un levier incontestable de la transformation de l’écosystème numérique sénégalais.

Cependant, tout n’a pas été aussi rose dans le secteur. 2022, c’est aussi une latence notée dans l’organisation du conseil présidentiel sur le numérique afin de diagnostiquer, étudier et auditer les avancées et réalisations de la stratégie Sénégal Numérique 2025 qui arrive à sa fin.

Un retard dans la mise en œuvre du projet de la startup Act très attendu par l’écosystème et le non fonctionnement du Conseil National du Numérique ( CNN)  oublié dans les tiroirs à cause d’un chamboulement gouvernemental.

Dans le domaine de la cybersécurité, notre pays a subi un grand coup avec l’attaque informatique contre l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes. Plusieurs gigaoctets de données issus des boîtes mails des collaborateurs de l’ARTP ont été mis en ligne le 17 octobre 2022 par un groupe de hackers baptisé Karakurt. Ce qui pose encore la lancinante question de la cybercriminalité en Afrique et particulièrement au Sénégal qui peine également à finaliser le projet de numérisation des actes d’état civil.