jeudi, mai 23, 2024

CEDEAO- La double fracture numérique freine le développement du commerce électronique

0 commentaire

La fracture numérique est un frein à la digitalisation des économies des pays membres de la CEDEAO. Le constat a été fait dans un rapport des États membres de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest portant sur l’évaluation de l’état de préparation au commerce électronique a constaté Socialnetlink

Le développement du commerce électronique  dans les pays membres de la CEDEAO exige des stratégies spécifiques selon les réalités locales. Au moment où certains pays sont en avance, d’autres, par contre, sont retardés par la forte fracture numérique imposante.

En effet, les engagements des États membres en faveur de la digitalisation des économies, qui ont été encore renforcés dans le contexte de la pandémie de Covid-19, n’ont cependant pas suffi à parer au développement d’une fracture numérique.

Le document exploité par Socialnetlink renseigne la problématique à deux niveaux. D’abord «entre les pays de la CEDEAO dont certains sont à des phases d’expérimentation de la mise en place de la 5G quand d’autres peinent à diffuser l’accès au haut débit». Ensuite, «à l’intérieur même des pays de la CEDEAO dans l’inégalité d’accès à la digitalisation et aux services numériques, voire à l’électricité pour les populations rurales.»

Ce constat renvoie au besoin accru de soutien pour les populations en situation de vulnérabilité numérique compte tenu d’un déficit d’infrastructures TIC, de connaissances ou d’opportunités.

Ce soutien  explique le document «est non seulement nécessaire du point de vue de l’objectif d’inclusion sociale de l’ensemble des populations, mais également afin d’atteindre les objectifs quant à la pénétration du commerce électronique et de l’économie numérique à l’ensemble des acteurs de la sous-région et au renforcement de l’intégration commerciale et des échanges commerciaux intra-CEDEAO.»

Le commerce électronique :  loin d’un  projet industriel

Le document précise que le commerce électronique reste largement cantonné à un projet technologique et non associé à un projet industriel en dépit des objectifs et visions associés aux stratégies numériques.  Plusieurs défis restent à relever notamment ceux liés à la  structuration posés à l’ensemble des économies nationales de la CEDEAO, les  difficultés liées au déficit d’accès à l’électricité ou à l’alphabétisation. Il y a également  les enjeux liés à la problématique  du  déploiement des infrastructures TIC et à l’accès à l’Internet pour les utilisateurs potentiels du commerce électronique.

Pour rappel, le document sur l’évaluation de l’état de préparation au commerce électronique  s’inscrit dans le contexte de l’élaboration de la stratégie du commerce électronique de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour laquelle la CNUCED a été saisie par la Commission de la CEDEAO en 2020.

Cette dernière  documente l’état des lieux des forces, faiblesses et défis en cours des États membres de la CEDEAO dans la mise en place d’un environnement favorable à l’émergence du commerce électronique et de l’économie numérique et constitue la première étape de la préparation de la stratégie régionale