dimanche, juillet 21, 2024

Access Bank acquiert les filiales bancaires de Standard Chartered en Afrique subsaharienne

0 commentaire

Dans une transaction majeure, Standard Chartered Bank a trouvé un repreneur pour ses filiales bancaires en Afrique subsaharienne.

Après quatorze mois depuis l’annonce de son intention de se retirer complètement de cinq pays (et partiellement de deux autres), la banque britannique a révélé le 14 juillet avoir conclu un accord de vente avec le groupe bancaire nigérian Access Bank.

Cet accord concerne la cession des participations de Standard Chartered dans ses filiales en Angola, au Cameroun, en Gambie et en Sierra Leone. De plus, la banque britannique cédera également ses services de banque d’affaires, de banque privée et de banque de détails en Tanzanie au groupe nigérian.

Ayant déjà vendu sa filiale au Zimbabwe, Standard Chartered a précisé qu’en ce qui concerne sa filiale ivoirienne, elle se concentrera désormais exclusivement sur les services destinés aux entreprises et aux institutions.

« Dans cette annonce, Standard Chartered a pratiquement achevé le processus de cession des marchés annoncé en avril 2022, à l’exception de la Côte d’Ivoire où nous sommes activement engagés dans des discussions avec des acheteurs potentiels pour la vente de notre activité CPBB dans le pays », a déclaré la banque dans un communiqué.

Le coût de cette transaction n’a pas été divulgué, mais le groupe britannique a annoncé qu’elle serait finalisée dans les douze prochains mois, laissant ainsi aux deux partenaires le temps de travailler « en étroite collaboration » pour une « transition en douceur ». Toutefois, la finalisation de l’accord est soumise à l’approbation des régulateurs locaux respectifs.

« Nous sommes impatients de travailler étroitement avec l’équipe d’Access Bank au cours des prochains mois pour mener à bien cette transaction, en préservant les intérêts de nos précieux clients et en donnant la priorité à nos employés », s’est réjoui Sunil Kaushal, PDG régional pour l’Afrique et le Moyen-Orient chez Standard Chartered. Le dirigeant a également déclaré que les ressources obtenues grâce à cette transaction seraient redirigées vers d’autres régions « à fort potentiel de croissance ».

Cette annonce survient alors que plusieurs groupes bancaires étrangers se retirent progressivement du continent africain, en particulier de l’Afrique subsaharienne. Après le récent départ de BNP Paribas du continent africain, Société Générale a également récemment annoncé son retrait total de quatre pays : le Tchad, la Mauritanie, le Congo et la Guinée équatoriale