mercredi, juillet 24, 2024

Sénégal- L’état attribue provisoirement la 5G à la Sonatel pour 34,5 milliards de FCFA

0 commentaire

La  Sonatel a remporté provisoirement l’appel d’offres pour l’attribution de la licence  5G au Sénégal, après avoir proposé un montant de 34 milliards et demi de francs CFA.L’annonce a été faite  ce lundi lors d’une conférence de presse tenue à Dakar par Abdou Karim Sall,  Directeur général de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP).

La décision d’attribuer la 5G à la Sonatel constitue une étape majeure dans le déploiement de cette technologie de pointe dans le pays. La Sonatel, filiale du groupe français Orange, est déjà le principal fournisseur de services de télécommunications au Sénégal, offrant des services de téléphonie mobile, d’accès à Internet et de télévision par câble. Son expertise et son infrastructure existante en font un choix logique pour assurer la mise en place efficace du réseau 5G.

Cependant, les concurrents directs de la Sonatel, à savoir  Free et Expresso, ont tous deux soumis des offres nettement  inférieures, proposant chacun  respectivement seulement 3  et 2 milliards de francs CFA. Ces montants sont bien en-deçà du prix de réserve fixé à 19,5 milliards de francs CFA dès le début de l’appel d’offres.

Selon le  Directeur général de l’ARTP  la Sonatel, l’objectif principal de l’appel d’offres était de sélectionner un opérateur capable de fournir une infrastructure 5G fiable et performante dans les meilleurs délais, afin de répondre aux besoins croissants en matière de connectivité et de communication au Sénégal.

«C’est ainsi qu’en date du 31 mai 2023, en respect des dispositions du code des télécommunications et du code des marchés publics, un appel à candidature, restreint aux opérateurs nationaux, a été lancé. Cette procédure a abouti aux résultats suivants. Les offres reçues des opérateurs SONATEL SA, SAGA AFRICA HOLDING LIMITED et d’EXPRESSO SENEGAL devaient permettre de renouveler les conventions de concession et d’élargir les périmètres des licences à la technologie 5G. Suite à l’examen des offres cotées, « Le comité d’évaluation des offres techniques et financières a proposé à la Commission de sélection de retenir SONATEL SA, seul candidat à avoir rempli les conditions fixées par le règlement » a ajouté  Abdoul Karim Sall devant la presse.

La commission a ainsi sélectionné l’opérateur SONATEL SA comme attributaire provisoire pour son offre technique conforme et son offre financière d’un montant global de trente-quatre milliards cinq cent millions (34 500 000 000) de francs CFA. lL s’agissait de se procurer des lots de bandes (70 MHz 3400, 10 MHz 700) pour 19,5 milliards offre de base. Les 5 blocs de 10 MHz dans la bande 3400 / sont estimés à 3 Milliards par bloc soit 15 milliards. Ainsi  la sonatel a proposé 34,5 Milliards pour 130 MHz dans les bandes 3400 MHz et 700 MHz.

La Sonatel se voit donc confier la responsabilité de mettre en place le réseau 5G dans le pays. Cette technologie de pointe devrait offrir des vitesses de connexion ultra-rapides, une latence réduite et des capacités de réseau améliorées, ouvrant la voie à de nouvelles applications et opportunités dans des domaines tels que l’Internet des objets, les véhicules autonomes et la télémédecine.

Les utilisateurs sénégalais devront néanmoins attendre encore un peu avant de pouvoir profiter pleinement des avantages de la 5G. La Sonatel devra d’abord finaliser les détails techniques et les accords nécessaires pour déployer le réseau à grande échelle.