samedi, juillet 20, 2024

Situation de la Microfinance UMOA en 2023: 17,5 Millions de clients, 530 systèmes financiers décentralisés (SFD), et une hausse de 10,6% des dépôts

0 commentaire

En 2023, le secteur de la microfinance dans l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA) continue de prospérer. Le rapport  de la BCEAO s’est  concentré sur la situation du premier trimestre de l’année, s’appuyant sur l’analyse des systèmes financiers décentralisés (SFD) à partir de données estimées.

Au premier trimestre 2023, le nombre de SFD dans l’UMOA s’est établi à 530, stable par rapport au trimestre précédent. Les clients des institutions de microfinance de l’Union sont au nombre de 17.516.310, bénéficiant des services financiers via 4.564 points de service répartis dans les États membres de l’Union. Une augmentation notable par rapport à l’année précédente, où le nombre de bénéficiaires s’élevait à 16.120.435 pour 4.474 points de service.

Sur le front de l’intermédiation financière, la dynamique de croissance des activités des SFD s’est poursuivie en termes d’ouverture de comptes et de collecte de dépôts. Cependant, un léger recul a été noté dans l’attribution de crédits, en lien avec l’évolution saisonnière généralement enregistrée en début d’année.

En effet, l’encours des dépôts collectés par les institutions de microfinance a augmenté de 97.478,6 millions FCFA (soit +4,8%) par rapport au trimestre précédent, pour atteindre 2.134.848,3 millions FCFA. Il était estimé à 1.929.488,8 millions FCFA un an plus tôt, soit une hausse de 10,6% en glissement annuel. Des progressions trimestrielles ont été observées dans plusieurs pays, dont la Côte d’Ivoire, le Togo, le Bénin, le Sénégal, le Burkina, le Mali et la Guinée-Bissau. Cependant, une baisse a été notée au Niger.

Au premier trimestre 2023, l’épargne mobilisée par le secteur de la microfinance de l’UMOA représentait 5,0% de celle collectée par les établissements de crédit de l’Union, en hausse par rapport à 4,7% trois mois plus tôt.

En revanche, l’encours des crédits octroyés par les SFD de l’Union a baissé de 21.138,3 millions FCFA (soit -1,0%) par rapport au trimestre précédent pour s’établir à 2.150.779,1 millions FCFA. Néanmoins, sur un an, il est noté une augmentation de l’encours des crédits de 14,9%.

A la fin du premier trimestre 2023, 15 institutions de microfinance étaient sous administration provisoire dans divers pays membres de l’UMOA, un chiffre inchangé par rapport au trimestre précédent.