mercredi, juillet 17, 2024

GovStack : pour une administration digitale et accessible aux citoyens.

0 commentaire

Les priorités et les défis de la transformation numérique des services gouvernementaux au Sénégal étaient, entre autres thématiques, au menu de l’atelier Govstack les 26 et 27 octobre 2023 à Dakar.

Placée sous la tutelle du Ministère en charge de l’économie numérique et de Sénégal Numérique SA, GovStack est une initiative multipartite menée par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement, la GIZ, l’Estonie, l’Union internationale des télécommunications (UIT) et la Digital Impact Alliance.

Prenant part à cette rencontre, le Directeur général de Sénégal Numérique, Cheikh Bakhoum, de dire «  la GIZ nous accompagne pour réfléchir sur comment industrialiser le processus de digitalisation au Sénégal; comment nous pouvons utiliser les outils les mieux aboutis et qui sont des références en matière de digitalisation du service public notamment GovStack » a-t-il expliqué devant les journalistes.

Dans son allocution d’ouverture, il s’est réjoui de l’initiative tout en rappelant le rôle de la Senum SA : « nous sommes la Société nationale en charge principalement de la digitalisation du secteur public. Donc réunir l’ensemble des acteurs du secteur public comme du privé est un moment important où nous devons diagnostiquer tout ce qui a été fait au Sénégal, voir les avancées qu’on a obtenues en vue d’une administration complètement digitalisée avec des services disponibles pour les citoyens et pour les usagers du service public. Nous avons ce défi de faciliter l’accès à ces services digitaux », a-t- il reconnu.

Revenant sur les aspects techniques, Dr Nina Neubecker ; Chargée de coopération à l’Ambassade d’Allemagne au Sénégal de préciser « que la digitalisation et la numérisation du service sont une tâche transversale non seulement pour le Sénégal mais aussi pour l’Allemagne ».

Son homologue, Katharina Noussi, Directrice de Programmes à GIZ d’ajouter que « GovStack, c’est une boîte à outils qui va être utilisée chez nous mais aussi par le secteur privé pour dématérialiser presque 800 procédures administratives. Et c’est le citoyen, l’entreprise, l’usager en général qui va en bénéficier parce que la digitalisation permet d’aller beaucoup plus vite et de mieux faciliter la tâche à l’Administration. L’outil GovStack est disponible en principe et gratuit pour le tout le monde. Nous aidons le gouvernement du Sénégal à comprendre qu’est-ce que l’outil, sa portée et l’avantage supplémentaire qu’il peut apporter dans l’administration » s’est-elle justifiée.

Pour Mme Sy Aïssatou Jeanne Ndiaye, Directrice des Technologies de l’information au Ministère de la Communication des Télécommunications et de l’Economie numérique, le Sénégal, pour aller dans ce projet, doit s’assurer du respect des lois en matière de protection des données à caractère personnel et surtout de souveraineté ; « ce point a déjà été évoqué dans le cadre de la stratégie des données dont notre pays s’est récemment doté et qui englobe toutes ses activités là. GovStack vient en appoint, parce que toutes ces données que nous avons, on les a de façon éparpillée au niveau de l’administration. Avec GovStack on aura une seule plateforme unique à l’image de ce qu’a déjà fait Sénégal Numérique avec la plate-forme Sénégal Services. » a-t-elle déclaré.

L’atelier a réuni une cinquantaine (50) de participants constitués essentiellement d’acteurs de l’écosystème Digital, de l’administration sénégalaise et du secteur privé.