mercredi, avril 17, 2024

L’OMC et la Banque Mondiale lancent le programme « Digital Trade for Africa », pour booster le e-commerce

0 commentaire

Impulsé par la pandémie de Covid-19, le paysage du commerce électronique en Afrique est sur le point de connaître une transformation majeure au cours de la prochaine décennie. Cette évolution nécessite de toute urgence l’établissement d’un cadre législatif propice à l’essor du e-commerce sur le continent.

En parallèle à la 13e Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), tenue à Abou Dhabi, Émirats arabes unis, l’OMC, en collaboration avec la Banque mondiale, a lancé le 24 février le projet innovant « Digital Trade for Africa ». Ce programme ambitionne de positionner les pays africains au cœur des bénéfices du commerce digital, en vue de stimuler le développement, générer de l’emploi et combattre efficacement la pauvreté.

« Le commerce numérique représente aujourd’hui l’un des secteurs les plus dynamiques à l’échelle globale. La jeunesse et les femmes africaines ont prouvé leur capacité à exploiter ces nouvelles opportunités. Bien que l’Afrique ne contribue actuellement qu’à hauteur de 1 % au commerce des services numériques mondiaux, ce secteur représente une opportunité majeure pour le continent », affirme Ngozi Okonjo-Iweala, directrice générale de l’OMC.

Ce projet s’articule autour d’une note de recommandations co-rédigée par la Banque mondiale et l’OMC et présentée aux dirigeants africains en juillet 2023, sous le titre « Faire du commerce numérique un catalyseur du développement africain ». Cette note plaide pour la mise en place d’un environnement réglementaire stimulant pour le commerce numérique.

Dans le cadre de ce nouveau projet, la Banque mondiale et l’OMC s’engagent à assurer que l’infrastructure numérique nécessaire, incluant la connectivité et les systèmes de paiement électronique, soit renforcée par un cadre législatif adéquat dans plusieurs pays africains en retard sur ces aspects. Il s’agira également d’identifier les freins à l’engagement dans le commerce numérique, de proposer des recommandations politiques et de concevoir des programmes financés par la Banque mondiale pour surmonter ces obstacles.

L’ambition est de propulser l’économie africaine vers de nouveaux horizons grâce à l’e-commerce. Selon une analyse de TechCabal Insights, publiée le 12 octobre 2023, le revenu global généré par les plateformes de commerce électronique en Afrique est estimé atteindre 59,18 milliards de dollars d’ici 2027, contre 32,49 milliards en 2022 et seulement 13,58 milliards en 2018. Ce potentiel de croissance souligne l’importance cruciale de développer un écosystème digital robuste, capable de soutenir l’expansion du commerce électronique sur le continent africain.