Actu Web

Cybercriminalité : Le chantage sexuel fait des ravages au Sénégal

Le Sénégal qui compte aujourd’hui plus de 8 millions d’abonnés à internet selon les derniers chiffres de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes, constitue une aubaine pour les cybercriminels qui s’offrent un marché de 14 millions d’abonnés mobiles. Une facilité pour ces pirates de pouvoir guetter facilement leurs proies  souvent inconscientes des dangers de la toile.

La couche la plus vulnérable est constituée de jeunes qui passent la majeure partie de leur temps à surfer sur les réseaux sociaux, zones de prédilection des  “brouteurs” qui étalent leurs savoirs faire allant  du piratage (hacking)  au Fishing en passant par l’usurpation d’identité.

Au Sénégal, le  chantage ou harcèlement sexuel est la méthode la plus utilisée par les cybercriminels pour prospérer.

Des chiffres qui font peur

La cybercriminalité est en train de gagner du terrain au Sénégal. Déjà en 2016,   plus de 170 personnes ont été arrêtées et déférées par  la nouvelle brigade spéciale  de lutte contre la cybercriminalité qui a enregistré plus de 300 infractions. De quoi lancer une campagne de sensibilisation sur la cybercriminalité.

Comments

comments

Comments
To Top