mardi, novembre 29, 2022

L’Église considère la découverte des TIC comme une « évolution de l’époque contemporaine » Abbé Charles Lwanga

0 commentaire

La question de la place des TIC dans l’Église continue de susciter des réflexions. Elle a encore été au menu de la réflexion des jeunes du mouvement de la JEC du Sénégal. Durant une semaine, ces jeunes se réunissent à Mboro dans la région de Thies pour les besoins de leur conseil national qui constitue une phase importante du mouvement. 

Pour apporter une réponse à la question, l’Abbé Charles Lwanga, prêtre du Diocèse de Thiès a invité les jeunes à s’inspirer de la méthodologie de la JEC et de l’action catholique qui se résume au Voir, Réfléchir et Agir, non sans rappeler que l’Église considère la découverte des TIC comme une des plus grandes « évolutions de l’époque contemporaine ».

Des pistes de réflexions ont été adressées aux jeunes pour étudier l’impact positif des TIC dans leur vie  pour le renforcement des rapports sociaux, la rapidité de l’agir, et la réduction de distance. 

Lire aussi: Conseil National 2019: la JEC se penche sur les opportunités des TIC dans l’emploi des jeunes

Face aux dangers que les TIC présentent, des questions comme l’individualisme, la perte de l’engouement de la lecture chez les jeunes, l’atteinte à la vie privée des personnes et la division des familles doivent aussi être prise en compte dans le mouvement. 

Au moment où certains profitent des avantages des TIC, d’autres sont confrontés chaque jour aux risques comme les arnaques, vol de données personnelles, tromperies et chaque jeune est interpellé dans ce sens pour trouver la solution.