L’échange de trafic et l’interconnexion de réseaux dans la région africaine est un défi fondamental à relever. Fort de ce constat l’organisme Internet Society organise à Port-Louis la 10 ème édition du forum africain sur le peering et l’interconnexion. Objectif, encourager l’interconnexion nationale et transfrontalière sur le continent africain.

 

Du 20 au 22 août 2019, l’Association africaine des points d’échanges de l’Internet à travers Internet Society ré-abordent le débat. En effet c’est à Balaclava, que se tiendra le 10 ème édition du forum africain sur le peering et l’interconnexion. Le forum africain sur le Peering et l’Interconnexion (AfPIF) est un événement annuel  qui vise au développement de l’Internet. Egalement, il polarise les principaux fournisseurs d’infrastructures, de services et de contenus afin d’augmenter le nombre d’utilisateurs d’Internet.

Ainsi, le forum veut remédier au fait que la plupart du trafic Internet d’Afrique est échangé en dehors du continent. Parallèlement, l’Afrique importait plus de 99% du trafic Internet consommé, ce qui créait un “Internet Transit Deficit”. D’ailleurs, l’échange de trafic par les Internet Exchange Points réduit les coûts d’accès à Internet.

C’était en 2018: Internet Society: Abidjan accueille le 8e forum africain sur le peering et l’interconnexion

Pour Dawit Bekele, directeur regional Africain pour l’Internet Society :« AfPIF a contribué considérablement à l’évolution de l’interconnexion en Afrique au cours des 10 dernières années. Le trafic échangé localement est passé de moins de 1 GB à près de 800 GB aujourd’hui ».

 

Tout de même, c’est la première fois que l’événement se tient à Maurice qui cherche à développer son leadership. Le ministre de la Technologie, de la Communication et de l’Innovation, l’hon. Yogida Sawmynaden devrait prendre la parole lors de l’événement, ainsi que Rogers Capital qui agira en tant qu’hôte.

Participants

À noter que plus de 250 participants venus de tout le continent Africain devraient assister à l’événement, ainsi que les principaux fournisseurs de technologies tels que Liquid Telecom, Seacom et Huawei en tant que sponsors Platinum et AFRINIC, Emtel Business, Linx, Microsoft et Rogers Capital en tant que sponsors Gold.

Kyle Spencer, Coordinateur de l’Association africaine des points d’échanges de l’Internet, (AFIX), a déclaré : « Notre objectif est de localiser 80 % du trafic Internet de l’Afrique d’ici 2020, et je crois que nous sommes sur la bonne voie. Packet Clearing House indique que l’Afrique connaît actuellement la plus forte progression au monde de la bande passante domestique ; le continent est en effet passé de 410 Gbps à 786 Gbps au cours des 12 derniers mois, soit une augmentation de 92 % – un chiffre corroboré par nos données de référence internes. C’est une période passionnante pour l’Afrique et nous sommes impatients de poursuivre sur cette lancée à Maurice. »

Avec APO

Comments

comments