Le réseau social est aujourd’hui sur la bouche de tous : adolescents, annonceurs, influenceurs, gouvernements… Adweek a découvert un document révélant comment le réseau social rémunère certains influenceurs afin qu’ils rejoignent la plateforme et réalisent la promotion de l’application auprès de leurs communautés.

TikTok veut attirer les influenceurs pour séduire de nouveaux utilisateurs

TikTok a récemment dépassé 1,5 milliard de téléchargements, un chiffre impressionnant pour une application chinoise, qui se développe fortement à l’international.
Malgré un concept pertinent, TikTok n’hésite pas à dépenser sur Instagram ou YouTube pour faire la promotion de son application et recruter.

Lire aussi l’article : Tik Tok, le nouveau réseau social en vogue chez les jeunes sénégalais

L’application mise également sur les influenceurs. Alors que certains viennent “naturellement” sur la plateforme pour répondre aux besoins de leur communauté, d’autres sont payés par TikTok.

Un brief de 7 pages, envoyé par une agence spécialisée dans le mise en relation des inflenceurs nous révèle les demandes et les conseils de TikTok pour créer des vidéos pertinentes et dévoile la rémunération proposée par TikTok aux influenceurs.

TikTok a donc cherché à mener une campagne aux États-Unis avec des influenceurs YouTube et Instagram spécialisés “DIY, comédie, gaming et animaux”. L’objectif de la campagne ? “Montrer que TikTok offre un contenu excellent et divertissant et vous aider à créer le meilleur contenu sur TikTok“. En prenant part à cette campagne, les influenceurs “peuvent élargir leur audience sur TikTok”.

 

Côté rémunération, les influenceurs ayant participé à la campagne ont reçu au moins 500 dollars. Pour chaque vidéo postée, un supplément de 25 dollars. Par ailleurs, en fonction de l’audience de chacun, des bonus étaient accordés, comme on peut le voir ci-dessous. Des sommes qui dans leur ensemble ne semblent pas délirantes, vu l’argent que certains annonceurs peuvent dépenser sur la plateforme.

Lire la suite de l’article ici