Son annonce avait marqué l’actualité du secteur de la finance. Facebook en partenariat avec différents acteurs du monde financiers va mettre sur le marché une monnaie virtuelle.Cependant, depuis quelques mois, la Libra Association est marquée par le départ de grandes structures comme Visa, Mastercard, PayPal et eBay.

Récemment, c’est au tour de Vodafone de quitter le navire de ce projet de création d’une monnaie numérique initié par Facebook.

C’est un nouveau coup dur pour le réseau de mark  qui ne sait plus réellement quoi faire avec cette monnaie numérique. Un porte-parole de Vodafone a déclaré que : “nous continuerons de surveiller le développement de la Libra Association et n’excluons pas la possibilité d’une coopération future”, rapporte le site siecledigital.

Lire aussi: Mark Zukerberg annonce le lancement de “Libra”,  la monnaie virtuelle de Facebook

Conséquemment, ce projet va connaître de nouvelles tournures après le départ de ces géants, qui pourtant, sont des membres fondateurs de l’association. Une entreprise comme eBay  était consentante dès le début du projet, mais au finish,  elle décide de ne pas aller plus loin en tant que membre fondateur.

Une déclaration qui a fait réagir David Marcus, patron de la Libra Association : “nous pourrions faire les choses différemment : au lieu d’avoir une unité synthétique, nous pourrions avoir une série de monnaies stables, une monnaie stable en dollars, une monnaie stable en euros, une monnaie stable en livres sterling, etc. Ce qui nous importe le plus, c’est notre mission et je suis persuadé qu’il y a plusieurs façons d’y parvenir. Nous devons faire preuve de beaucoup d’agilité”.