Près de quatre mois après avoir fermé ses frontières, le Sénégal a accueilli ses premiers vols. Une décision qui fait suite à la levée des restrictions liées au Covid-19 comme l’état d’urgence et le couvre-feu. Une reprise des vols qui est strictement encadrée par la mise en place d’un protocole sanitaire au départ et à l’arrivée des passagers.

Le Sénégal a rouvert ses frontières aériennes après quatre mois de fermeture à cause du Covid-19, avec l’arrivée à l’aéroport international de Dakar mercredi à 00H00 (locales et GMT) d’un vol d’Air Algérie, informe le ministère des Transports aériens. Six autres vols internationaux, au départ et à l’arrivée de la principale plate-forme aéroportuaire sénégalaise, sont prévus mercredi, selon un planning du ministère.

« Je confirme que tout se déroule bien », a annoncé, dans les médias, le directeur des Transports aériens du ministère, Omar Khassimou Dia.

Protocole sanitaire

La reprise des vols internationaux a été accompagnée d’un protocole sanitaire imposant des obligations aux compagnies aériennes volant à destination du Sénégal, selon un document du ministère. Le passager en partance pour le Sénégal doit par exemple « présenter l’original d’un certificat de test Covid-19 négatif datant de moins de sept jours délivré par un laboratoire agréé » par l’Etat où il a commencé son voyage.

Des vols commerciaux internationaux destinés au rapatriement avaient continué à partir et arriver par intermittence à Dakar après la fermeture des frontières aériennes. Les frontières terrestres et maritimes restent fermées.

Le Sénégal a levé fin juin le couvre-feu et l’état d’urgence instaurés contre le Covid-19 en mars. A ce jour, le ministère de la Santé et de l’Action sociale a décompté quelques 8.300 cas de contamination et 153 décès depuis le 2 mars.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet