lundi, février 6, 2023

Géomatique : Le GICC à l’école de la ville intelligente de Séoul

0 commentaire

Une délégation du Groupe Inter institutionnel de Coordination et de Concertation sur le Plan National Géomatique (GICC) a séjourné en Corée du Sud sur invitation du Fonds Coréen pour la Croissance Verte KGGTF. La visite effectuée du 25 novembre au 03 décembre 2022 s’inscrit dans le cadre d’une mission d’étude pour profiter de l’expérience Coréenne.

La Corée du Sud étant réputée pour le développement d’approches innovantes dans la conception et la réalisation technique avec des expertises reconnues à l’international sur des thématiques diverses. L’objectif de cette immersion était entre autres d’identifier les activités complémentaires à financer par le PROCASEF pour renforcer l’Infrastructure de Données Géospatiales du Sénégal (IDG/S).

La mission était composée de Sénégal numérique SA, de l’Agence Nationale de l’Aménagement du Territoire (ANAT), du Centre de Suivi Écologique, de l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD), du Service Géologique National du Sénégal (SGNS) et du Projet Cadastre et Sécurisation Foncière du Sénégal (PROCASEF).

Les membres de la délégation étaient invités le 1er décembre 2022 dans la capitale sud-coréenne à participer aux festivités marquant le dixième anniversaire du KGGTF, le Fonds Coréen pour la Croissance Verte qui soutient l’initiative du GICC. Une occasion de découvrir les services de la ville intelligente de Séoul dont les transports, la sécurité et la prise de décision basée sur les données dynamiques. Il y avait également au menu des visites d’expositions sur les villes intelligentes sur le thème « changer la vie des citoyens grâce aux données ».

Les champions coréens de la collecte, de la conservation, du traitement et de l’exploitation des données géospatiales comme SpaceN, HOJUNG Solution, WAVUS, etc. ont été présentés par la suite à la délégation. Des structures spécialisées dans la donnée dont les interactions avec les entités privées ou publiques constituent un modèle de pratiques efficient pour le pays. 

« La mission a été réalisée dans un excellent cadre d’échanges et de partage de connaissances avec les agences gouvernementales coréennes sur les politiques et les solutions relatives à la gestion des informations géographiques », s’est félicité le président du GICC et directeur général de Sénégal numérique SA, Cheikh Bakhoum qui dénombre ainsi un ensemble d’approches collaboratives qui pourraient être bénéfiques dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale géomatique comme la nécessité de mettre en place un dispositif opérationnel doté d’un budget pour la gestion de l’IDG/S ;  le renforcement des capacités des acteurs de l’écosystème de la géomatique avec la mise en place d’une Académie sur le géospatial ; ainsi que l’hébergement des plateformes de gestion de l’information cartographiques géospatiales dans un Cloud Privé de l’Etat pour la protection et la confidentialité des données.